Suivre le témoignage de Paul Morlet fondateur de lunettes pour tous

lunettes pour tous

Les médias ont fait l’éloge de Paul Morlet. Un visionnaire de la lunette, un disrupteur de l’optique ou un homme d’affaires qui n’a pas peur de quoi que ce soit. Le Lyonnais de 30 ans et Xavier Niel sont les fondateurs de lunettes Pour Tous. Promesse de l’enseigne ? Des lunettes en 10 minutes pour 10 euros. À partir de son lancement en 2014, cette marque low-cost a favorisé le développement de l’industrie optique. Bien qu’un opticien moyen vend moins de trois paires par jour, Lunettes Pour Tous a affirmé dans les médias que chaque magasin peut recevoir environ 350 clients par jour. Le secret de Xavier Niel et de Paul Morlet réside dans l’industrialisation. Les verres et les montures sont importés en grande quantité de Chine. Ensuite, des robots high-tech découpent les verres à la demande dans chaque magasin.

Management : quelle est votre définition du culot ?

Le culot consiste à faire des choses qui ne sont pas interdites, mais qui ne sont généralement pas faites. Et n’ayez pas peur d’aller à l’encontre des pratiques établies, qui nuisent généralement aux clients. Cela définit totalement sa vie d’entrepreneur. Mais s’il n’y a pas de risque, ce n’est vraiment pas un nerf, juste pour le plaisir. Lorsque paul morlet a créé Lulu Frenchie à l’âge de 20 ans, il a envoyé à 500 célébrités des photos de ses lunettes promotionnelles avec leurs noms imprimés dessus, ce qui a inondé les tweets de 500 célébrités. Certains ont trouvé ça intéressant et on prit des photos avec les stars. Du coup, toute la télé est venue à Lyon pour le regarder, et il a obtenu un grand succès. Mais, pour lui, ce n’est pas un nerf. C’est une méthode efficace et intéressante. Il n’a pris aucun risque, il a juste tweeté. Encore une fois, un logiciel l’a résolu. Pour plus d’informations, consultez cette page

Une bonne rencontre au bon moment

C’est ainsi que Paul Morlet management, un des plus jeunes visionnaires de France s’est retrouvé exposé dans les médias et a rencontré son idole de l’époque, un patron de Free Xavier Niel. Dans un échange temporaire contre le prix élevé, des verres optiques, la transaction a été finalisée en 45 minutes : une lunette Pour Tous est née. Xavier Niel a financé le concept que Paul Morlet vient de créer : une boutique où l’on peut fabriquer une paire de lunettes à 10 euros en 10 minutes. Mais pour faire du profit en 10 minutes, il faut vendre suffisamment de verres, ainsi le processus doit être rapide, les limites sont interdépendantes. Peu importe : la limitation de vitesse se traduit par un avantage le marketing disruptif. Paul Morlet a créé Amazon lunette en termes de vitesse. Leur croissance est exclusivement liée aux personnes qui n’ont pas le temps.

Lunette pour tous : destin et changement de braquet

Les opticiens vendent 2 à 3 paires de lunettes par jour. Chez Lunettes Pour Tous, paul morlet doit en vendre 300 paires par jour. Il a fallu concevoir un processus industriel de toutes les pièces en 3 mois, et dans des circonstances normales, cela prend 2 ans. Bien sûr, ce n’est pas sans petite crainte. Le fruit du destin n’a pas d’importance : ce qui a surpris Paul Morlet lorsqu’une enquête condamnant le profit des opticiens et a été révélée la veille de l’ouverture de son premier magasin. Par la suite, le mois de mai 2014, le ministère des Affaires économiques a placé en détention la Cour des comptes pour établir un véritable rapport de prix des lunettes. Le 22 mai 2014, la première boutique Lunettes Pour Tous a été ouverte à Paris : des verres correcteurs en 10 minutes à 10 euros ont été mis en place. La coïncidence du calendrier suffit à faire briller les étoiles dans les yeux de Paul Morlet management. Trois ans plus tard, la marque ouvre une boutique tous les six mois, ensuite tous les trois mois, puis tous les mois, aujourd’hui, elle ouvre 2 magasins par mois, et elle devrait ouvrir 40 magasins d’ici 24 mois. La lunette Pour Tous compte 400 salariés, 25 à 40 salariés par boutique, et atteindra 800 d’ici la fin de l’année, ce qui en fera le sixième vendeur des lunettes en France.

Paul Morlet : conseils aux entrepreneurs

L’erreur est de réfléchir que votre proposition est inévitable. Par exemple, Lunettes Pour Tous dont paul morlet est le fondateur, il convient à tout le monde, mais ils n’ont pas trouvé de clients français dans leur offre. Quand vous y pensez, vous pourriez penser que vous couvrez beaucoup de gens, mais ce n’est pas le cas. Bien qu’un concept soit assez large, vous avez un objectif. Considérant que les gens viendront vers vous, si l’offre est bonne, c’est peut-être vrai, mais il faut aussi utiliser des codes classiques pour s’en assurer. Lorsque vous avez un concept très innovant, il est important d’entrer un code rassurant, comme un emplacement connu, une rue passante et suffisamment de panneaux établis à proximité pour garantir votre concept.

 

 

Paul Morlet, le créateur de « Lunettes pour Tous »
Comment les entrepreneurs français font face à la crise de la pandémie ?