Paul Morlet, le créateur de « Lunettes pour Tous »

Paul Morlet

Paul Morlet est un jeune entrepreneur, créateur et fondateur de Lunettes Pour Tous en 2014. C’est une marque avec un concept unique de fabrication de lunettes correctrices en 10 minutes, avec ou sans ordonnance pour 10 euros. L’entrepreneur très actif, autodidacte et audacieux possède un parcours atypique.

Le parcours exceptionnel d’un entrepreneur

Paul Morlet est un jeune entrepreneur issu de la ville de Lyon. Titulaire d’un BEP électrique et d’une licence professionnelle, il signe une convention d’apprentissage avec la SNCF, sans probabilité d’embauche. En 2010, le lyonnais fonde Lulu Frenchie, une entreprise qui fournit des lunettes personnalisées, et entre sans même le savoir, dans le monde de l’entrepreneuriat. Le business de Lulu Frenchie se résumait à coller un autocollant sur les verres des lunettes, sans gêner la vision. Le succès était son slogan, paul morlet n’étant pas allé aux Grandes écoles. Mais l’initiative et le dynamisme portèrent leurs fruits. Les lunettes promotionnelles de Lulu Frenchie ont fait un véritable tapage médiatique, le conduisant au succès. En quatre ans, l’entreprise fondée avec les économies du lyonnais, réussit à vendre des millions de verres personnalisés. En 2014, comme deuxième atout, Paul Morlet fonde une entreprise aux concepts disruptifs et innovants, œuvrant dans la fabrique de lunettes de prescription. Pour en savoir plus, suivez ce lien

Sa force : l’audace

Dans ses débuts, Paul Morlet a risqué de rater une énorme commande par manque de moyens financiers. En effet, ses nerfs l’ont amené à lâcher une commande de milliers de verres, paiements en espèces. Paul Morlet a préféré jouer à l’improvisation. Sa rencontre avec Xavier Neil, le patron de Free, lui a donné le chemin des verres correcteurs et des lunettes. Une entreprise destructrice est née, soutenue financièrement par Xavier Niel : Lunettes Pour Tous. Paul Morlet management a publié sans hésitation le prix réel de ses lunettes, et s’est lancé dans le défi du marché de la lunetterie. Il fut très surpris lors de la diffusion d’une enquête sur les médias, mettant en cause la marge appliquée par les opticiens, peu avant l’ouverture officielle de la première boutique Lunettes Pour Tous. Selon l’entrepreneur, ces marges ne peuvent être autorisées, car elles rendent les produits de santé, notamment les lunettes, inaccessibles. Toutes les attaques des opticiens contre Paul Morlet management n’ont fait que promouvoir et accorder plus d’attention sur son produit. Son audace à prendre des risques et sa persévérance sont ses principaux atouts et tracent son chemin vers le succès.

Lunettes Pour Tous

Lunettes Pour Tous propose des lunettes à partir de 10 euros pouvant être récupérées en 10 minutes, les montures et verres inclus. Comme de nombreux opticiens sur le marché français, la monture et les verres sont importés d’Asie. Ceux unifocaux étant modélisés dans des laboratoires chinois et coréens, et ceux progressifs fabriqués uniquement en Corée du Sud. Paul Morlet management offre aux clients la possibilité de choisir entre une gamme de base et une gamme premium. L’assemblage de la monture et la coupe des verres se font dans le magasin. À l’aide de machines japonaises, l’entreprise peut se permettre de fabriquer des centaines de lunettes par jour. Ainsi, plus de 80 sur 100 des commandes sont disponibles et faites sur place. En revanche, les verres sur mesure seront fabriqués en Corée du Sud, nécessitant donc un délai d’attente de quelques jours. Lunettes Pour Tous est basée sur une économie d’échelle, se traduisant par une baisse du coût unitaire tout en amplifiant la quantité de production.

Une stratégie axée sur la quantité

Pour que son concept fonctionne, Lunettes Pour Tous doit pouvoir vendre des centaines de paires de lunettes par jour. Pour cela, paul morlet s’est disposé de 40 opticiens dans chaque magasin, la préparation devant également être effectuée dans les 10 minutes. L’entreprise possède également une machine de fabrication japonaise, personnellement automatisée pour parvenir à cette réalisation. Ainsi, la direction de Paul Morlet peut optimiser la production avec une capacité de 500 montures par jour. L’investissement total est donc de 1 million d’euros avec la mise en place de chaque magasin. Pour réduire les coûts et diversifier la collection, l’entrepreneur a développé sa propre marque de lunettes et de montures. Toutefois, cela nécessite l’implantation des magasins dans des villes plus denses pour assurer le flux nécessaire, vu les perspectives de vente de la société. L’entreprise adopte donc une stratégie, visant à construire un cercle vertueux de prix facturés et de volumes de ventes, en réalisant les plus grandes économies d’échelle. Cela a un effet positif sur le pouvoir d’achat de l’acheteur en lui offrant de payer moins cher pour le même type de produit. De ce fait, les lunettes peuvent être achetées en grande quantité et permetttent à l’entreprise d’augmenter sa production, ce qui se traduit par davantage d’économies d’échelle. En choisissant cette stratégie, la société de Paul Morlet a connu un développement remarquable.

Suivre le témoignage de Paul Morlet fondateur de lunettes pour tous
Comment les entrepreneurs français font face à la crise de la pandémie ?