Les inégalités et la pauvreté : à la hausse en France

En 2019, la France occupe la sixième place des pays les plus puissants de la planète, derrière le Royaume uni. Néanmoins, ce rayonnement légendaire n’est pas sans revers, car depuis l’année 2017, la pauvreté est en pleine progression, touchant principalement 14,7 % de la population, en 2018. Cette situation paradoxale suscite la polémique sur l’échiquier politique et au sein de la société française.

L’écart de revenu entre les aisés et les modestes

La hausse de la pauvreté en France trouve son origine dans l’écart de richesse entre les personnes ayant des revenus modestes et les gens fortunés. Une inégalité qui continue de progresser malgré les mesures de redistribution de revenu accomplies par l’État français depuis les années 1970.

Actuellement, cette situation s’explique par le marché immobilier. Effectivement, comme la plupart des riches habitent en Île-de-France, elle profite de la hausse du prix l’immobilier pour booster leur revenu mensuel. Cela favorise ainsi l’écart de ressources entre les riches et les pauvres.

L’inégalité entre la population française est aussi due à la baisse de l’allocation logement. Pour rappel, celle-ci avait été prise par le gouvernement français pour éviter la flambée du prix de l’immobilier. Mais, si elle avait permis à l’État de faire quelques économies, elle crée une injustice sociale, car désormais certains ménages n’arrivent plus à manger à leur faim.

Les personnes les plus touchées par la pauvreté

La pauvreté est une situation dans laquelle une famille n’arrive plus à joindre les deux bouts à chaque fin du mois. Effectivement, elle vit en dessus du seuil de pauvreté (moins de 1041 € par mois), une donnée fixée par la convention sur le revenu médian. En France, elle concerne environ 9,3 millions de personnes. Un chiffre inquiétant qui ne risque pas de baisser d’ici 2020. Il s’agit d’ailleurs du taux le plus haut jamais enregistré depuis l’année 1970.

En plus, la pauvreté matérielle plusieurs catégories de personnes. D’après les chiffres indiqués par INSEE, elle touche principalement que les jeunes de moins de 18 ans, les chômeurs, les personnes âgées, les familles monoparentales et celui ou celle qui reçoive des revenus modestes.

Les éventuels impacts de la pauvreté

Cette inégalité de richesse entre les personnes pauvres et les personnes riches n’est pas sans conséquence. À long terme, elle risque d’augmenter le niveau de pauvreté, surtout si le gouvernement ne prend pas des mesures favorables. Cependant, la baisse de l’allocation logement décidée par le gouvernement favorise l’ascension de certaines catégories de la population. Effectivement, elle avait contribué à la hausse du pouvoir d’achat des classes moyennes qui ont également bénéficié d’une augmentation des salaires. Dans tous les cas, le taux accru de la pauvreté en France ne tient pas encore compte de certaines données, tel que la réforme d’ISF, et de la situation économique, etc.

L’équipe de Marine Le Pen travaille déjà pour les Présidentielles de 2022
L’UDMF, le parti musulman qui dérange l’opposition de droite