Publié le : 06 juillet 20215 mins de lecture

Depuis la nuit des temps, l’homme se prévaut d’un droit de vie ou de mort sur ces semblables. C’est sans doute la cause de tant de morts et de tant de guerres dans la vie humaine à ce jour. Si les guerres sont désormais interdites par le droit international, la façon de sanctionner les crimes des citoyens est encore sujette à débat à ce jour. La peine capitale soulève de nombreuses polémiques dans la mesure où chacun prend désormais conscience de l’importance d’une vie.

Pourquoi la peine capitale suscite elle autant de discussion ?

La peine de mort est le sujet de nombreuses discussions à ce jour. En premier lieu, en ce qui concerne le domaine juridique, c’est dans le cadre de la promotion des déclarations internationales des droits de l’homme que le problème s’illustre en son article 3 qui assure le droit à la vie de chaque être humain sur la planète. En conséquence, le fait d’avoir recours à la peine capitale viole ce droit à la vie. En outre, sur le plan moral, cela pose également problème. En effet, pour beaucoup, la vie est sacrée et le droit d’en décider ne concerne pas l’être humain. D’un point de vue moral, prendre la vie d’une personne peut paraître trop exagéré, mais pour la famille de la victime, cela pourrait sembler parfaitement justifier. Néanmoins, l’on vit désormais dans un monde où la seconde chance et le fait d’expier les fautes sont mises en avant. Le site maryam-rajavi.com pourrait vous donner un aperçu plus détaillé en ce qui concerne les exécutions en iran.

Qui est Maryam Rajavi et quelle est son importance en Iran ?

Maryam Rajavi est une femme politique de l’Iran. Depuis 1993, elle a été élue présidente du conseil national de la résistance iranienne. Maryam Rajavi prône une politique plus moderne et plus proche de la politique occidentale. Elle milite en outre pour le droit des femmes en Iran qui reste encore archaïque et traditionnelle face à l’évolution de la place de la femme au niveau internationale. Outre son combat pour l’égalité de l’homme et de la femme devant la loi, elle milite également pour redorer l’image de son pays surtout en rapport avec le terrorisme. Le mouvement qu’elle a initié surtout au vu de la position radicale du gouvernement iranien est plus rude de jour en jour et pourtant, elle ne cesse de tenter de faire avancer les choses. La peine de mort iran reste l’une de ces priorités en ce qui concerne le droit à la vie, mais également tous les droits de l’homme.

Maryam Rajavi et l’abolition de la peine de mort

En réalité, Maryam Rajavi demande uniquement l’application de la déclaration internationale des droits de l’homme sur son pays et l’un des droits les plus fondamentaux, le droit à la vie. L’abolition de la peine de mort en iran fait partie des plus grands objectifs de la résistance. En ce sens, Maryam Rajavi a demandé à la communauté internationale d’intervenir en faveur des résistants compte tenu du taux d’exécution sur le territoire iranien. Le problème est que selon la politique de non-ingérence et de souveraineté, la communauté internationale ne peut intervenir. Ces efforts portent quand même leurs fruits dans la mesure où le taux d’exécution a largement chuté ces dernières années. Néanmoins, c’est une victoire amère dans la mesure où le but premier de Maryam Rajavi est d’abolir complètement cette peine et pas seulement de la réduire. Maryam continue de faire de son mieux dans le but de faire avancer les choses dans son pays. Par ailleurs, la communauté internationale soutient fortement la position de Maryam Rajavi.